•  

      

     

     

     Biographie Etta James

     

     Découverte par le dénicheur de talents Johnny Otis, Etta James n'a pas à attendre longtemps pour connaître ses premiers succès : dès l'enregistrement du single 'Roll With Me Henry' en 1954, rebaptisé l'année suivante 'The Wallflower', elle est immédiatement considérée comme l'une des représentantes les plus emblématiques du rythm' n'blues.

     

    Cette notoriété prend encore de l'ampleur à la sortie de l'album 'At Last!' (1961), où cohabitent standards du jazzet ballades blues qui deviendront par la suite des classiques du genre. Les disques s'enchaînent alors, de 'Tell Mama' (1967) à 'Seven Year Itch' (1988), malgré une vie personnelle mouvementée et une dépendance à l'héroïne qui vaut à Etta James de nombreuses cures de désintoxication.

      

    Malgré une relative désertion des scènes, elle continue d'enrichir sa discographie et surtout, se tourne vers des registres de plus en plus éclectiques : en témoigne sa collaboration avec le rappeur Def Jef en 1988 (' Droppin' Rhymes on Drums') qui la révèle à un public plus jeune.

      

    Grâce à une reprise de ses concerts dans les années 1990 et à l'accumulation de singles mondialement connus, comme 'Matriarch of the Blues' (2000), 'Blue Gardenia' (2001) ou 'All the Way' (2006), Etta James se voit décerner un Grammy Award pour l'ensemble de son oeuvre en 2003. 


    Le 20 janvier 2012 elle meurt d'une leucémie à l'âge de 73 ans.

      

      

     

     

      

      

      Etta James demeure l'une des influences principales de la très populaire chanteuse britannique Adele. Ses interprétations des chansons I'd Rather Go Blind, Tell Mama, Dance With Me Henry ou All I Could Do Was Cry ont aussi contribué à ériger son mythe.

     

     Misty blue

     

     

     

     

     

     

    I'll Take Care of You

      

      


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique